Recherche en cours
Veuillez patienter
Livre

PERROT-CORPET, Danielle
GAUVIN, Lise
La Nation nommée roman, face aux histoires nationales


 
Lieu : Paris,
Éditeur : Garnier,
Année : 2011
ISBN : 978-2-8124-0342-2
Pages : 428 p.
Type : Actes de colloque
Collection, autres éditions : ,
Notations :

Carlos Fuentes proclamant les romanciers du monde entier «citoyens de la
nation nommée Roman» dit la volonté, commune à maint écrivain depuis 1960, d’en
finir avec les définitions nationales de la littérature – dominatrices et
exclusives. Pourtant, ce sont les remous des histoires nationales qui
modèlent ces romanciers écrivant contre elles. Peut-être «l’universel» en
littérature reste-t-il, envers et contre la mondialisation marchande, ce
«local moins les murs» dont parlait Miguel Torga.

TABLE DES MATIÈRES


Danielle PERROT-CORPET et Lise GAUVIN.
Introduction : Qu’est-ce que “la nation nommée Roman” ? Coordonnées d’une
utopie », …………………………………………………………………………..…………………………..9

Édouard GLISSANT : « Faire l’histoire, écrire l’histoire ». Conférence
prononcée
en Sorbonne le 4 juin 2009…..…………………..…………………………………….…………..31

PREMIÈRE PARTIE
LE TRAVAIL ROMANESQUE OU L’INLASSABLE TRAVERSÉE DES FRONTIÈRES HISTORIQUES
Lakis PROGUIDIS : « Rabelais ou la naissance d’une nation
universelle »……………………………………………………………………………………………45
Guy ASTIC : « Constellations cervantine et rabelaisienne : Günter Grass,
Milan Kundera, Salman Rushdie »……………………………….……………………………………………………………..53
Isabelle POULIN : « Roman et exactitude : sur le travail de la traduction
dans Cien años de soledad (1967), Cent Ans de solitude (1968) et One Hundred
Years of Solitude (1970) ». ……………………………………………………………………………………………….……..….69
Lise GAUVIN : « Entre la défense et l’illustration : le roman québécois
comme laboratoire de langues »…………………...…………………………………………………………………..………83
Christiane CHAULET-ACHOUR : « Héroïsme dégradé, érotisme jubilatoire : Le
Mât de cocagne de René Depestre »………………………………….…………………………………………………………101
Valérie DESHOULIERES : « L’arbre et la mangle : déterritorialisations et
reterritorialisations du roman. Romain Gary, Édouard Glissant : de l’Europe
au Tout-monde »…………………………………………………………….………………………………...117
Jean-Claude LABORIE : « Le borderline ou l’expérience intime de la frontière
chez Faulkner, Guimarães Rosa et Saer »……………………………………………………………………..……...131
Daniel-Henri PAGEAUX : « Sur quelques espaces de l’imaginaire américain :
région, zone, nation, continent, littérature
mondiale » …………………………………………………………………..…141

DEUXIÈME PARTIE
CONSTRUCTION ET DÉCONSTRUCTION DES « IDENTITÉS » NATIONALES DANS LE ROMAN
Dominique COMBE : « Écritures migrantes et identités nationales au
Québec » ……………………………………………………………………………………………………….159
Amelia SANZ et Dolores ROMERO : « Autour des nations littéraires : voies et
issues ». ……………………………………………………………………………………………………....177
Emmanuel BOUJU : « Les cavaliers fantômes et les papillons d’argent : à
propos de l’écriture d’exil dans les romans de David Albahari, Aleksandar
Hemon, Dubravka Ugresic »…….………………. 191
Charles BONN : « Le roman produit-il la nation ? Pertinence et limites du
processus d’“affirmation forte de l’espace d’énonciation” dans la théorie
postcoloniale ». .……………………………………205
Alfonso DE TORO : « Rachid Boudjedra, La Prise de Gibraltar et Antonio Gala,
El manuscrito carmesí : histoire transversale et
hybridité ». ……………………………………………………..….219
Miriam LLAMAS : « Transformismes textuels dans les romans postcoloniaux en
allemand des années 90 ». ……….…………....279
Joseph JURT : « L’étranger comme métaphore : la littérature des auteurs
immigrés en Allemagne ». …………………………………………………………………………………….…………………235
Crystel PINÇONNAT : « Entre revendication d’appartenance et impertinence. L’ethos
national en question (Azouz Begag, Hanif Kureishi et Fouad
Laroui) »………………………….……..…….…251

TROISIÈME PARTIE
LE ROMAN « UNIVERSEL » EXISTE-T-IL ?
Pascale CASANOVA : « Des littératures combatives ? Réflexions sur l’inégalité
entre les littératures nationales »…………………………………………………………………………………………..281
Marcos EYMAR BENEDICTO: « Des ambassadeurs sans pays ? Représentation
diplomatique et représentation littéraire dans le roman du boom
hispano-américain ». ……………………………...295
Gisèle SAPIRO : « Du rôle des traductions littéraires dans la construction
et la déconstruction des identités
nationales » …. …………………………………………………………………………….309
Véronique GELY : « Sommes-nous tous gréco-latins ? Le roman contemporain et
l’Antiquité classique ». …………………….……………………………………………………………………323
Michel BENIAMINO : « Postcolonialisme, monde et Francophilie : penser la
“nation nommée Roman” »………………………………………………………………………………………….… 339
Irène LANGLET : « Un Québécois en littérature-monde »……………………………………………. 355
Vincent MESSAGE : « Littérature mondiale et pluralisme chez Carlos Fuentes
et Édouard Glissant » ….……………………………………………………………………………………………………..369
Wolfgang ASHOLT : « Une Weltliteratur postcoloniale est-elle possible
? »…………………………………………………………………………………..….……383

BIBLIOGRAPHIE ……………………………….….……………………………………….…..….399
INDEX DES NOMS PROPRES …………………………………………………..…………..…....417


pPage de référence sur le site de l'éditeur : www.classiques-garnier.com/editions/index.php?page=shop.product_details&flypage=flypage_garnier.tpl&product_id=563&category_id=10&option=com_virtuemart&Itemid=1&vmcchk=1&Itemid=1


Articles :

    Introduction: qu'est-ce que "la nation nommée roman"? Coordonnées d'une utopie
    PERROT-CORPET, Danielle, GAUVIN, Lise,
    PERROT-CORPET, Danielle, GAUVIN, Lise, La Nation nommée roman, face aux histoires nationales, Paris,, Garnier,, 2011, p 9-30

    Faire l'histoire, écrire l'histoire. Conférence prononcée en Sorbonne le 4 juin 2009.
    GLISSANT, Edouard
    PERROT-CORPET, Danielle, GAUVIN, Lise, La Nation nommée roman, face aux histoires nationales, Paris,, Garnier,, 2011, p 31-44

    Rachid Boudjedra, La Prise de Gibraltar, et Antonio Gala, El manuscrito carmesi. Hystoire trabsversale et hybridité.
    DE TORO, Alfonso
    PERROT-CORPET, Danielle, GAUVIN, Lise, La Nation nommée roman, face aux histoires nationales, Paris,, Garnier,, 2011, p 219-234

    Transformismes textuels dans les romans postcoloniaux de langue allemande depuis 1990
    LLAMAS, Miriam
    PERROT-CORPET, Danielle, GAUVIN, Lise, La Nation nommée roman, face aux histoires nationales, Paris,, Garnier,, 2011, p 2235-25

    L'étranger comme métaphore. La littérature des auteurs immigrés en Allemagne
    JURT, Joseph
    PERROT-CORPET, Danielle, GAUVIN, Lise, La Nation nommée roman, face aux histoires nationales, Paris,, Garnier,, 2011, p 251-261

    Entre revendication d'apparenance et impertinence. L'ethos national en question (Azouz Begag, Hanif Kureishi et Fouad Laroui)
    PINçONNAT, Crystel
    PERROT-CORPET, Danielle, GAUVIN, Lise, La Nation nommée roman, face aux histoires nationales, Paris,, Garnier,, 2011, p 263-280

    Des littératures combatives? Réflexions sur l'inégalité entre les littératures nationales
    CASANOVA, Pascale
    PERROT-CORPET, Danielle, GAUVIN, Lise, La Nation nommée roman, face aux histoires nationales, Paris,, Garnier,, 2011, p 281-294

    Du rôle des traductions dans la construction et la déconstruction des identités nationales
    SAPIRO, Gisèle
    PERROT-CORPET, Danielle, GAUVIN, Lise, La Nation nommée roman, face aux histoires nationales, Paris,, Garnier,, 2011, p 309-322

    Théorie postcoloniale, monde et francophilie. Penser la "nation nommée roman"
    BENIAMINO, Michel
    PERROT-CORPET, Danielle, GAUVIN, Lise, La Nation nommée roman, face aux histoires nationales, Paris,, Garnier,, 2011, p 339-354

    Une "Weltliteratur" postcoloniale est-elle possible?
    ASHOLT, Wolfgang
    PERROT-CORPET, Danielle, GAUVIN, Lise, La Nation nommée roman, face aux histoires nationales, Paris,, Garnier,, 2011, p 383-398