Recherche en cours
Veuillez patienter
Thèse

KAID, Fatiha
Enjeux et modalités de la représentation du Maghreb médiéval. L’île du Couchant dans trois romans historiques contemporains. Zakya DAOUD, Djamal SOUIDI, Amin MAALOUF
 
Lieu : Paris-8
Directeur de thèse : Zineb Ali-Benali
Année : 2013
Type : Thèse - DNR
Première inscription pour les thèses : ,
Notations :

Notre thèse interroge l’articulation du référent historique maghrébin avec la fiction romanesque, dans une problématique du genre littéraire du roman historique à travers trois textes contemporains de la littérature maghrébine et moyen-orientale de langue française. Elle s’organise en trois parties. Dans la première partie intitulée « Conceptualisation des productions romanesques », les trois auteurs et leurs romans sont présentés afin de souligner leur intérêt pour l’Histoire, ensuite, un aperçu historique sur les conditions d’émergence du roman historique dans l’univers littéraire européen et son évolution dans d’autres univers en dehors des frontières européennes tels que l’Algérie, le Maroc et le Liban est développé, présentant les problématiques spécifiques à ce genre. La seconde partie, intitulée « Procédés de fictionnalisation des récits historiques », développe une étude stylistique précise destinée à déterminer dans quelle mesure les modalités de l’expression du Maghreb médiéval chez les auteurs en conditionnent sa représentation, et quelles représentations en découlent dégageant ainsi des discours référentiels. Les procédés de représentation choisis par les trois auteurs pour mêler la grande et la petite histoire permettent de découvrir à cette occasion trois types de récits, incitant à les considérer soit comme un récit fantasmé après coup soit comme une fresque historique soit comme un conte philosophique. Il ne s’agit pas seulement de comparer les trois romans mais plutôt de présenter trois stratégies d’écriture sans doute liées aux questions philosophiques qui préoccupent Djamel Souidi, Zakya Daoud et Amin Maalouf, comme la religion et le pouvoir, le statut des femmes et le concept d’identité. Enfin, la question de ce que Julia Kristeva appelle « pratique signifiante » est abordée dans ces œuvres qui semblent se prêter à une lecture plurielle dans la troisième partie intitulée : « Enjeux transversaux et lecture plurielle de la représentation du Maghreb médiéval ». Celle-ci tend à décrypter les différentes traces mémorielles ou nappes de sens de lectures qui peuvent produire et créer du sens. Ainsi, notre thèse permet d’approfondir le lien entre l’histoire du Maghreb dans ses frontières médiévales avec ses représentations culturelles, notamment dans le roman historique francophone dont les origines occidentales sont multiples et ont fonctionné comme un facteur de prise de conscience régionale et nationale dans le développement des sociétés algérienne, marocaine et tunisienne, lesquelles signifient différemment un sujet transnational qui est la Méditerranée.