Recherche en cours
Veuillez patienter
Thèse

LOUKILI, Ahmed
La dialectique du mnésique et de l'onirique dans Nedjma et Le polygone étoilé et Mémoire de l'Absent et Le champ des oliviers de Nabile Farès
 
Lieu : Sidi Mohammed ben Abdellah Fès
Directeur de thèse : Mme Alaoui Cherifi Fatiha
Année : 2015
Type : Thèse - Doctorat
Première inscription pour les thèses : , 2008
Notations :

Le rétrécissement des événements chez Kateb Yacine et Nabile Farès nous mettra dans l’obligation d’interroger le langage en tant qu’expérience mémorielle et onirique, le langage comme lieu de sens. La dialectique, ainsi prise dans son ampleur sémantique, organisera non seulement le jeu des entités mémoire/rêve dans leurs acceptions réductrices, mais aussi dans leur expression abondante que nous assure le langage. Nous compterons suivre les manifesta-tions langagières de ce magma de souvenirs et d’images chez nos deux écrivains pour les mettre en évidence d’abord, puis pour y re-trouver et y décrire les récurrences obsessionnelles dans un champ romanesque qui accueille la polarité mémoire /rêve dans ces confi-gurations poétiques diverses. La mémoire sert de lieu de la blessure et le rêve d’une force créative, imaginative susceptible de repenser l’être et sa langue, en le replantant dans ses origines ancestrales, en le faisant rêver par-delà les morsures mémorielles inséparables du contexte historique du Maghreb colonisé, exportateur de l’exil et de la mort. Aussi notre entreprise est-elle, en définitive, cette tentative d’évaluer l’attachement des deux écrivains à la « mémoire » et au « rêve » qui nous semblent traverser de bout en bout à la fois le texte de Nabile Farès et de Kateb Yacine, à en constituer une valeur de sens, qui leur a permis de comprendre le monde autour d’eux, tous êtres immigrants et colonisés qu’ils étaient. Nous montrerons, à grands renforts d’exemplifications, d’arguments et de raisonnements dialectiques comment les deux écrivains partent de cette dichotomie profonde génératrice pour retracer la trajectoire d’une identité nouvelle et d’un texte nouveau.