Recherche en cours
Veuillez patienter
Thèse

AIOANEI, Otilia
Problèmes et aspects de la littérature postcoloniale maghrébine d'expression française
 
Lieu : Paris Est en cotutelle avec l'UAIC , dans le cadr
Directeur de thèse : JOUANNY, Sylvie
Année : En cours
Type : Thèse - DNR
Première inscription pour les thèses : , 2014

Notations :

La naissance et le développement de la littérature postcoloniale francophone et anglophone appartenant à des ex-colonies, de même que la régularité croissante des minorités ethniques présentes dans les civilisations occidentales, représentent un défi pour retracer et redéfinir les notions actuelles de la littérature postcoloniale au sein des traditions occidentales. Cette thèse vise à étudier la problématique du texte et du contexte dans la littérature maghrébine d'expression française. Comme Sathya Rao dit, « l'écriture postcoloniale peut être considérée comme une façon de traduire » , donc ce qui nous intéresse est de découvrir la manière dont fonctionne cette écriture postcoloniale, d'analyser sa nature hybride et de comprendre à quel type de lecteur elle s'adresse. Les spécialistes ont observé que les textes postcoloniaux, qui sont, en fait, des écritures de nature hybride, ont souvent des racines dans plusieurs cultures et langues, ce qui alourdit le processus de la lecture. Les questions soulevées proviennent le plus souvent du fait que la langue de l'ex-colonisateur est adoptée comme moyen d'expression et de création littéraire. Les points les plus importants qu'on se propose d'aborder dans cette approche sont : • Quelle est la définition du terme et du concept de « postcolonial » ? • Est-ce que la langue de l'ex-colonisateur est capable de transposer l'imagination d'une culture différente dans une forme satisfaisante ? • Est-il question, dans un contexte multilingue, d'une interaction entre la langue orale, celle maternelle et la langue adoptée? • Est-ce que l'interaction des langues suppose également que les symboles culturels et les croyances interfèrent et deviennent interconnectés ? • Dans le contexte du postcolonialisme, comment est affectée la langue de l'ex-colonisateur (en termes linguistiques, syntaxiques et même culturels) ? • Est-ce qu'un lecteur qui est monolingue et, donc, monoculturel, a la capacité de comprendre les messages de nature hybride qui ont pénétré sa langue ? Est-il nécessaire d'être au moins bilingue pour comprendre bien les textes postcoloniaux? • Est-il possible que la lecture de ces textes devienne une sorte de processus de traduction en soi ? • Comment se manifeste, en général, le caractère hybride dans la littérature postcoloniale, et, particulièrement, chez Assia Djebar ? Comment peut-on comprendre et traduire les mots arabisés, les termes berbères ou les mots africanisés présents dans ces textes? • Quelle est l'attitude des écrivains postcoloniaux à l'égard de la langue de l'ex-colonisateur ? • Quelle est la stratégie utilisée par les écrivains pour introduire dans l'écriture française des mots et des structures lexicales propres à leur langue maternelle ? • Quelle sont les difficultés les plus fréquentes soulevées par la traduction des textes littéraires postcoloniaux d'une langue européenne dans une autre ? Quel risque comporte la traduction d'un texte francophone postcolonial dans une autre langue européenne ? Est-ce que l'hybridité du texte source peut être préservée dans la langue cible ? • Quels sont les savoirs impératifs du traducteur qui traduit des textes de la littérature postcoloniale ? Revue de la littérature ? Cette partie vise à discuter la question de la lecture et de la compréhension des textes postcoloniaux en général et de découvrir les considérations et les expériences des spécialistes dans ce domaine. Étant donné le fait que la littérature postcoloniale représente un processus supposant l'entrecroisement de plusieurs cultures et langues, la lecture de ce genre de textes demande une approche complètement différente et ne s'adresse pas à un lecteur néophyte, mais à un lecteur qui doit connaître le contexte qui a facilité l'apparition de ces textes et qui connaît au moins certains éléments des deux cultures entrecroisées. Pour comprendre mieux l'attitude des écrivains à l'égard des langues européennes adoptées, et pour découvrir si une langue étrangère est capable d'exprimer d'une manière exhaustive une culture différente, on a choisi d'analyser, comme étude de cas, l'œuvre de l'écrivaine algérienne Assia Djebar. Ecrivaine algérienne, d'expression française, Fatima-Zohra Imalayène, connue sous le pseudonyme Assia Djebar, est regardée comme une personnalité très complexe dans le monde de la littérature postcoloniale. Auteur d'essais, poésies, nouvelles, théâtre et romans, elle a aussi monté plusieurs films. Étant considérée comme l'une des écrivaines les plus influentes et importantes du Maghreb, Assia Djebar a abordé dans ses œuvres plusieurs thèmes, comme l'émancipation et la position de la femme dans la société, l'Algérie et son histoire parlant de la violence et des langues qui ont traversé ce pays et le colonialisme. Son activité comme écrivaine a été considérée si importante, qu'en 2005 elle a été élue comme membre de l'Académie Française. Dans cette thèse on s'intéresse particulièrement à l'hybridité de ces textes considérée comme « métaphore de la littérature postcoloniale ». Dans ce contexte, la lecture n'est plus un simple acte, mais également une vraie adaptation culturelle, car l'écriture postcoloniale est le plus souvent un mélange, un hybride parsemé de termes et d'expressions étrangers. Les textes postcoloniaux ne représentent pas un vrai texte source, mais un « métatexte », un « texte source » qui est souvent imaginaire ou oral, portant le lecteur dans un vrai voyage culturel. Les auteurs de littérature postcoloniale utilisent la langue française d'une manière subversive, tout comme l'écrivaine algérienne Assia Djebar, qui «tanguent entre deux langues et deux cultures par emprunter tantôt à l'une, tantôt à l'autre ». Méthodologie de la recherche Les méthodes de recherche représentent des procédures bien définies qui sont employées en vue d'améliorer la connaissance scientifique à l'égard de certains sujets et phénomènes. La connaissance scientifique est caractérisée par l'exactitude de ses arguments et par la rigueur de ses « observations empiriques ». La méthodologie joue un rôle très important, autant dans les sciences sociales, humaines que dans les sciences pures. Tout en représentant la modalité scientifique d'analyser et de comprendre les phénomènes, la méthodologie représente le fruit de la vaste tradition de recherche. Cette thèse utilisera la méthodologie de recherche primaire et secondaire en même temps. La recherche primaire suppose la capacité de réaliser les études proprement-dites et d'exposer les résultats et les conclusions personnelles sur un certain sujet, tout en faisant une analyse qualitative des faits et des informations analysés. La recherche secondaire représente une méthode qui donne la possibilité de réutiliser les données qui ont été déjà recueillies et exposées par d'autres chercheurs. Les avantages de cette méthode viennent du fait qu'elle offre une vision plus large et plus complexe sur un sujet, donnant l'opportunité de comparer plusieurs opinions et considérations des spécialistes, plusieurs données et études qualifiées. Elle offre aussi l'avantage d'avoir une vision plus large sur un sujet par l'intermédiaire de l'analyse des données déjà existantes, avant de mener la collection de données. Résultats et discussions Ce chapitre vise à exposer les résultats obtenus pendant l'analyse qualitative et la recherche primaire et secondaire des données étudiées. Les implications théoriques et surtout pratiques de la thèse seront aussi présentées dans cette section. Son rôle sera aussi de souligner les limites de la thèse et d'analyser les points à améliorer pour d'autres approches dans l'avenir. Conclusions L'écriture postcoloniale peut être considérée comme une forme de traduction grâce au fait qu'elle transpose des valeurs, des concepts culturels, des mœurs et des mentalités dans la langue adoptée après la colonisation. Celui-ci représente un sujet assez sensible, souvent mis en exergue, qui suscite certaine questions du point du vue du lecteur : Quelle est l'authenticité et l'originalité de cette littérature? Existe-t-il un œuvre littéraire d'expression française, purement maghrébin ? Existe-t-il un œuvre littéraire d'expression française sous tendu par une tradition littéraire ? Ce chapitre va élaborer les conclusions finales de la thèse, tout en soulignant les points les plus importants, découverts pendant la recherche.