Recherche en cours
Veuillez patienter
Thèse

BELKAIM, Leila
Les noms propres: les toponymes et les anthroponymes dans les Chants Canibales de Yasmina Khadra
 
Lieu : Oran
Directeur de thèse : MEDJAHED Lila
Année : 2014
Type : Mémoire universitaire - Magister
Première inscription pour les thèses : ,
Notations :

Vu l’accueil réservé aux œuvres de l’auteur algérien de langue française, Yasmina Khadra, par les médias et par la réception critique, le grand public et le milieu universitaire, nous a amené à nous pencher de plus près et autrement sur sa production. Précisément, sous l’angle de son imaginaire onomastique ou des noms propres. L’objectif de ce travail est de montrer que les romans de Yasmina Khadra s’avèrent un creuset de noms propres, Il s’agit de porter une analyse lexico-sémantique et cognitive à cette matière onomastique. Le choix des noms propres opéré par Yasmina Khadra, nous amène à soumettre le nom propre Wadigazen, à un examen cognitif par l’application de la notion de « la restriction du type de particulier », qui nous conduit à une catégorisation individuante. L’étude de l’aspect cognitif des noms propres, conduira à mettre au jour de nouvelles propriétés des Np contrairement aux longues recherches des questions classiques de leur sens et de leur différence avec les noms communs. L’auteur Yasmina Khadra, puise sa matière onomastique littéraire du contexte algérien. Les noms propres que renferment ses cinq romans, évoluent dans une communauté linguistique en contact permanent de langues, l’étude systématique des usages toponymiques et anthroponymiques, permet précisément de rendre compte de leurs origines, leurs évolutions et leurs interprétations. Eu égard à «l a décennie noire », grande partie de ces toponymes et anthroponymes réfèrent à la conjoncture sociale, culturelle et politique des années 1990.