Recherche en cours
Veuillez patienter
Livre

LAHRECH, Ali
La mendiante


 
Lieu : Alger
Éditeur : Abdellatif
Numéro : 13
Année : 2011
Type : Roman
Collection, autres éditions : ,

Notations :

L’histoire de ce roman se situe à la limite du «réel» pour s’enfoncer au cœur même de cette toute nécessaire fiction, laquelle l’enveloppe et lui trace les véritables contours de son espace. A sa manière donc, il est ce purgatoire culturel, bien semblable à celui purement religieux, dont il n’est plus possible de revenir après à la réalité de la vie, des choses, tant les évènements dans l’imaginaire se succèdent, les rôles des acteurs se confondent, les choses complètement s’embrasent pour emballer dans le feu de l’action les héros du roman que sont Khalil, gardien du phare de son état, et Maria, mendiante de condition et écrivaine d’occasion ou de vocation. L’image qui accroche le lecteur est donc cette mendiante répondant au nom de Maria, assise au pied d’un immeuble de la rue Didouche Mourad au cœur d’Alger, scribouillant sur son brouillon de calepin des mots aussi durs que drus que Khalil, la découvrant par pur hasard dans le flux incessant de cette marée humaine que charrie à longueur de temps cette artère principale de la capitale d’Algérie, était comme soudain pris par «ce mal de curiosité» de découvrir à tout prix et par tous les moyens leur sens, leur profondeur, leur émotion, leur dimension… C’est d’ailleurs de là que commence pour lui et pour le lecteur ce fantastique voyage, pourtant long et éreintant, où seule la littérature peut mener son monde au travers de ses nombreuses intrigues et autres passions et pulsions, donnant au texte l’allure de cette passerelle obligatoire très favorable à l’expression du talent du narrateur-conteur qu’apprécie bien souvent le lecteur inspiré par sa romance, singulière et bien distinguée. C’est tout naturellement de l’image bien réelle de cette jeune