Recherche en cours
Veuillez patienter
Thèse

RODAN, Martin
Camus et l'antiquité


 
Lieu : Bern [u.a.]
Directeur de thèse : Lang
Année : 2014
Pages : 261 p.
Type : Thèse
Première inscription pour les thèses : ,
Notations :

Camus ecrit dans ses Carnets: - Nous devons a l'antiquite le peu que nous valons. - En se referant aux vastes lectures et aux nombreux commentaires d'Albert Camus sur les oeuvres philosophiques et litteraires greco-latines et sur la Bible, ce livre entend montrer que l'antiquite constitue pour Camus le sol fertile dans lequel ses forces creatrices s'enracinent, le terreau ou son oeuvre prend corps: plus il s'inspire de l'antiquite, plus son oeuvre devient originale. Une analyse detaillee de ses oeuvres philosophiques ("Noces, Le Mythe de Sisyphe, L'Homme Revolte") et litteraires ("L'Etranger, L'Exil et le Royaume, La Chute"), permet a l'auteur de cet ouvrage de reconsiderer les themes majeurs de la pensee de Camus comme le bonheur, l'absurde et la revolte, et d'apprehender sous un jour nouveau ses grands personnages litteraires, tels Meursault, Caligula, Janine ou Clamence.