Recherche en cours
Veuillez patienter
Thèse

HENNI, Ahmed
Discours ontologique et écriture fantasmagorique dans les nouvelles écritures algériennes .Cas des romans de Djamel Mati
 
Lieu : Ahmed Ben Ahmed Oran 2
Directeur de thèse : BENDJELID Faouzia
Année : En cours
Type : Thèse - Doctorat
Première inscription pour les thèses : , 2012
Notations :

A travers « Aigre-doux , les élucubrations d’un esprit tourmenté » en 2005 , « On dirait le Sud, les élucubrations d’un esprit tourmenté » en 2006 et « LSD » en 2009 Djamel Mati est l’un des écrivains précurseurs d’un « nouveau souffle du roman algérien » post-urgence en quête de formes narratives consacrant toute l’ingéniosité d’une écriture et d’un genre littéraire constamment renouvelés: Morcellement textuel et structure labyrinthique de la quête à la limite du réel et de l’onirique , écriture de l’hallucination , du délire et de la fantasmagorie fragmentée dans son mode d’énonciation ; éclatement de toute logique narrative et instauration de spatialités nourrissant élucubrations et fragilité de sujets en quête du sens ontologique de leur existence caractérisent l’esthétique de cette inédite trilogie . Libération des sens et des formes, l’écriture de Djamel Mati élabore une forme de narration de la fantasmagorie, de l’onirisme et du délire, émancipée de toute recherche convulsive de l’identité ,qui se caractérise par la discontinuité , l’introspection et le caractère éclaté de leurs fictions déconstruites pour dire et lire sa nature philosophico-ontologique en rapport avec la condition humaine et l’entité de l’Etre. Mots-clés : Mati - Morcellement textuel- quête identitaire- libération des sens et des formes- fantasmagories - condition humaine.- ontologie et entité de l’Etre.