Recherche en cours
Veuillez patienter
Thèse

ELMAHJOUB, Khaled
À la recherche de l'espace perdu : Approche comparative des récits du désert chez Jean-Marie Gustave Le Clézio, Rachid Boudjedra, Ibrahim Al Koni
 
Lieu : Lyon
Directeur de thèse : Michel P. Schmitt
Année : 2013
Type : Thèse
Première inscription pour les thèses : ,
Notations :

L'architecture spatiale du désert est un principe d'unité par lequel se noue d'une façon novatrice, la rencontre de Jean-Marie Gustave Le Clézio, Ibrahim Al Koni et Rachid Boudjedra, au travers de Désert, La Petite Waw et Timimoun. Une telle topographie apparaît dans ces romans, qui prend pour point de départ le désert, lieu de la transparence et d’un possible retour vers un centre mythique d’avant la création. Ce choix permet d'apprécier les perspectives d'une quête initiatique, d'une géopoétique isomorphe de « lieu de l'u‑topie, du non lieu », qui se constitue chez nos auteurs comme un espace originel et original, foyer de création, tentative de dépassement vers un absolu, qui rejoint, d'une certaine manière, le pôle mythologique du « Paradis perdu » dans le contexte d'un imaginaire cosmique. Ce point central, s'inscrit à la fois au plus profond du désert et de l'être, offre en reflet la vision d'un espace qui abolit toutes les limites et englobe le monde entier? Le texte ici, est une réécriture, une épopée inversée, de la Genèse, la négation de son itinéraire? L'étude interroge les lieux vierges évoqués par le désert : qu'en est-il de leur actualisation au fil des œuvres, et aussi, de leur répercussion sur le tissu même de l'écriture? L'écriture est-elle une destinée à assumer et une lumière à atteindre dans l'alchimie du bonheur parfait? Est-ce que ce lieu de l'expérience transfiguratrice, cet espace de la Terre Promise se révèle être une immensité heureuse? Notre démarche s'intéresse aussi, aux images primordiales suscités par ce voyage vers l'origine pour examiner des thèmes très divers, mais qui obéissent à la même structure. En analysant d'une part, la nature de la dualité des couples opposés, complémentaires, insécables (racines-exil, nature-ville, masculinité-féminité, langage-silence, rêve-réalité, vie-mort, instant-éternité) et d'autre part, les éléments invariants qui la sous-tendent et ses trames fécondes (aventures et épreuves, espace-temps particulier, traversée et errance); un portrait plus profond se fait jour. The spatial architecture of the desert is a principle of unity which is tied by an innovative way of meeting Jean-Marie Gustave Le Clézio, Ibrahim Al Koni and Rachid Boudjedra through Desert, Little Waw and Timimoun. Such topography appears in these novels, which takes as its starting point the desert instead of transparency and a possible return to a mythical center before creation.